La banque sur internet est pleine d’ avantages

Banque en ligne

Une quantité de plus en plus grande de français décident de souscrire un compte bancaire en ligne dans une banque en ligne.

L’ouverture d’un compte courant s’accompli en uniquement quelques clics de souri, même titre que l’ouverture d’autres produits bancaires (livrets PEA…). Les comptes sont utilisables 24/7 avec un ordinateur ou un Smartphone et les opérateurs bancaires sont joignables sur des plages horaires élargies. À propos des frais bancaires, les banques du net sont bien plus avantageuses.

Quelle banque en ligne faut-il choisir ?

Entre les banques en ligne introduites sur le territoire, Ing DIRECT est l’une des leaders. Ouvrir un compte Ing DIRECT permet de faire des économies sur vos frais bancaires. ING direct est de la sorte l’une des banques online les moins chères du marché.
Vous pensez ouvrir un compte bancaire en ligne rapidement, rien de plus enfantin, il suffit de visiter le site web de ING direct offrant des comptes en ligne en quelques minutes, il nécessitera en revanche attendre plusieurs jours pour avoir le compte activé.
À présent ceci appartient de quel type de compte bancaire vous recherchez, si il vous faut un compte pour faire de la bourse, le compte Fortuneo peu autant être ouvert très vite.

Ouvrir un compte bancaire est donc devenu un jeu d’enfant, en plus d’être gratuits, le compte par internet vous offrent ordinairement d’abondant avantages.

Certaines banques tendent à travers l’ouverture d’un compte en ligne d’en ouvrir en fait plusieurs, le compte bancaire courant ainsi d’un compte épargne.

Afin d’ ouvrir le bon compte bancaire, vous devrez en conséquence d’abord déterminer vos priorités en terme d’ utilisateur.

Généralement les personnes se limitent à un simple compte bancaire, un compte comme celui d’ING Direct est alors généralement suffisant pour alléger vos frais bancaires.

Comptant + de 1.000.000 clients en France, ING Direct est certainement l’une des plus grandes banques en ligne implantée sur le marché. Cette banque en ligne bénéficie d’ une riche expérience.

ING Direct est positionné ainsi comme l’un des meilleurs acteurs sur les offres de la banque en ligne.

Ouvrir un compte bancaire sur internet

BANQUE EN LIGNE : OUVERTURE COMPTE BANCAIRE

Ouvrir un compte bancaire demeure une démarche pouvant aujourd’hui s’effectuer en ligne, de manière sécurisée. Notamment, la gestion de tous ses produits bancaires peut désormais se pratiquer en ligne, sur les sites des banques par internet (ouverture, gestion de ses comptes, demandes de chéquiers, virements etc.). Les banques en ligne donnent des avantages notables à leurs clients.

Comment ouvrir un compte en banque?

Posséder votre propre compte bancaire deviens nécessaire pour vous simplifier la vie de tous les jours étant donné que l’on paye tout ce que l’on veux avec ou recevoir notre argent. On parle désormais de « droit au compte bancaire » pour n’importe quelle personne résidente en France.

Pour l’ouverture d’ un compte bancaire en ligne, suivre la procédure suivante :

– Prendre Rendez-vous sur le site web de la banque en ligne que vous choisissez.
– Remplissez le formulaire,
– Envoyez, par courrier postal ou par e-mail, les justificatifs : CNI , bulletin de salaire et justificatif de domicile,
– Votre compte sera ouvert très sans tarder et votre CB vous sera remise rapidement.

L’ouverture d’un compte bancaire en ligne est très simple. Choisir la banque, inscrivez vous dessus, vous recevrez une réponse rapidement.

Les offres de bienvenues peuvent atteindre 80€ pour les banques en ligne.

Crédit immobilier trouver le meilleur taux

CREDIT IMMO

Le crédit immobilier est un prêt donné à toute personne voulant procéder à l’ achat d’un terrain à bâtir, un logement ou une construction. Ce crédit peut représenter la globalité du coût de votre achat ou seulement un fragment de celle-ci. Il existe plusieurs types de crédits immobiliers, que l’on sélectionne en fonction de plusieurs facteurs.

Comparateur de crédit immo

Les conditions du prêt immobilier

Le coût du prêt immobilier découle du prix du bien à acheter et il est souvent élevé. Ce crédit appelle une condition financière stable, et ce sur une grande durée. La capacité de remboursement correspondra au montant maximum d’argent disponible pour l’emprunteur.

Lorsqu’une personne exécute une sollicitation de financement, les mensualités à payer ne doivent pas dépasser 33% de revenus net. L’acquisition immobilier à crédit requiert d’obtenir un accord de financement par l’établissement prêteur. Si le prêt est refusé, la vente est logiquement annulée.

Caractéristiques du prêt immobilier

Le crédit immobilier profite d’ un taux plus bas comparé aux autres crédits à la consommation. Cela est attribuable au montant plus élevé ainsi qu’ à la durée de remboursement qui est plus grande.

Il est possible de demander un prêt immobilier avec un apport personnel, qui bonifiera les conditions de pret et diminuera la somme à emprunter. Les principaux modèles de pret immo sont le prêt amortissable, le prêt in fine, le credit à taux Zéro.

Le prêt amortissable est le type de prêt le plus courant, elle rembourse à la fois le capital et l’intérêt du credit.

A propos du credit in fine, les mensualités ne couvrant uniquement les intérêts mais le capital emprunté demeurera remboursé à l’échéance.

Concernant le credit à taux Zéro, c’est un credit réglementé accessible par ceux qui achètent un bien immo pour la 1ere.

Suivant l’établissement de prêt, le taux d’intérêt étant fixe ou variable (indexé selon différents indices). Lorsque le taux en vigueur est faible, il vaut davantage opter pour un taux fixe et dans le cas inverse, le prêt à taux variable peut résider attractif.

Trouver le meilleur crédit immo

Les offres de pret immobilier demeurent abondantes et variées. Aussi, la recherche d’un crédit immobilier intéressant s’opère par l’usage d’un simulateur de crédit immobilier, qui prend en considération l’ensemble des caractéristiques de l’emprunteur pour lui trouver l’offre correspondant le mieux.

Comparateur de crédit immo

BNP Paribas résultats 30 06 2016

BANQUE

Le 27 juillet 2016, le Conseil d’administration de BNP Paribas, réuni sous la présidence de
Jean Lemierre, a examiné les résultats du Groupe pour le deuxième trimestre 2016 et arrêté les états financiers relatifs au premier semestre.

BONS RESULTATS ET SOLIDE GENERATION ORGANIQUE DE CAPITAL

Grâce à la diversité de ses géographies et de ses métiers mobilisés au service de la clientèle,
BNP Paribas réalise ce trimestre une bonne performance d’ensemble dans un contexte toujours difficile. Le Groupe montre ce trimestre encore la force de son business model intégré et diversifié qui se traduit par sa forte résilience à des environnements changeants.

Le produit net bancaire s’élève à 11 322 millions d’euros, en hausse de 2,2% par rapport au deuxième trimestre 2015. Il intègre ce trimestre l’impact exceptionnel de la plus-value de cession des titres Visa Europe pour +597 millions d’euros ainsi que la réévaluation de dette propre (« OCA ») et du risque de crédit propre inclus dans les dérivés (« DVA ») pour -204 millions d’euros (+80 millions d’euros au deuxième trimestre 2015).

Continuer la lecture de « BNP Paribas résultats 30 06 2016 »

rapport ACPR AMF Assurance Banque Épargne

BANQUE

Le Pôle commun à l’ACPR et à l’AMF remplit, depuis dorénavant plus de six ans, sa mission de protection des clients dans les secteurs de la banque, de l’assurance et des services financiers. A l’occasion d’une conférence de presse qui s’est tenue ce jour, Olivier Fliche, coordonnateur du Pôle commun et directeur du Contrôle des pratiques commerciales à l’ACPR et Claire Castanet, directrice des relations avec les épargnants à l’AMF, sont revenus sur les faits saillants de l’année écoulée et ont présenté les perspectives des années 2016-2017.

 

Un point d’entrée commun pour la clientèle des secteurs financiers

Fort d’une étroite coopération de six années, le pôle commun a poursuivi ses missions en s’adaptant à l’évolution des besoins de protection du public en matière financière.

  • La plate-forme téléphonique commune Assurance Banque Épargne Info Service répond aux demandes d’information du public : en 2015, elle a traité plus de 345 000 appels (niveau stable par rapport à 2014) 87 % des appels portent sur les sujets bancaires, 9 % sur l’assurance et 4 % sur la bourse et les produits financiers.
  • Le site Internet commun : www.abe-infoservice.fr a vu sa fréquentation augmenter de 73 % par rapport à 2014 avec 780 000 pages vues en 2015.
    o Sa newsletter mensuelle compte plus de 1 500 abonnés (+50% par rapport à 2014).
    o Le site s’est également doté d’une chaîne Youtube pour s’adapter à la diversité des profils des internautes.
    o Enfin, une rubrique « Vos questions » a été créée afin de faciliter la recherche d’information des internautes et leurs démarches en cas de litige.
  • L’ACPR et l’AMF se sont particulièrement mobilisées en 2015 pour sensibiliser le public à la recrudescence des offres frauduleuses (d’épargne, de crédit) en diffusant sur le site www.abe-infoservice.fr de nombreuses alertes « escroqueries ». Le Parquet de Paris et la DGCCRF se sont joints à ces efforts et les 4 institutions – l’AMF, le Parquet de Paris, la DGCCRF et l’ACPR – ont dénoncé de concert le 31 mars dernier les dommages causés par ces pratiques frauduleuses (Communiqué de presse sur « Forex, options binaires, biens atypiques, arnaques au crédit, faux comptes d’épargne : l’illusion de l’argent facile »).

 Les enseignements tirés des contrôles coordonnés et des actions communes

  • Commercialisation des produits d’épargne : la règlementation impose des règles précises tant en matière d’identification du professionnel et de son statut que de présentation des produits. Il ressort des contrôles coordonnés que les professionnels doivent rester vigilants sur le respect de ces règles et veiller notamment à ce que l’information délivrée soit claire, complète et équilibrée en termes d’avantages et de risques du produit.
  • Le financement participatif : l’année 2015 a été la première année complète d’application de la nouvelle réglementation du financement participatif. Par le biais de l’instruction des dossiers d’autorisation, de contrôles à distance ou sur place de plateformes, l’ACPR et l’AMF suivent l’évolution de ce secteur et peuvent mesurer sa montée en professionnalisme. Début 2016, elles ont organisé avec les principales plateformes opérant sur le marché français une matinée destinée à rappeler, clarifier et préciser les attentes concrètes des deux Autorités.
  • La commercialisation à distance : les processus de commercialisation à distance, qu’ils se déroulent exclusivement sur internet ou qu’ils combinent internet et téléphone, restent perfectibles en particulier sur le respect de la règlementation et sur la chronologie des étapes de commercialisation. L’attention des professionnels du secteur est régulièrement appelée sur la nécessité de prendre en compte la réglementation existante dans les nouveaux modes de commercialisation qu’ils adoptent avec l’arrivée des nouvelles technologies.

Les perspectives du Pôle commun 2016-2017

Les actions de contrôle et de veille coordonnées, qui constituent le socle des missions du Pôle commun, se poursuivront en 2016 et en 2017. Le Pôle commun sera particulièrement attentif aux pratiques commerciales innovantes, dans un contexte où l’essor de la digitalisation dans le secteur financier fait également l’objet d’une réflexion européenne. Les deux Autorités poursuivront aussi leurs efforts pour que la pratique des mandats d’arbitrage en assurance-vie, lorsqu’elle porte sur des titres vifs, fasse l’objet d’un cadre protecteur équivalent pour le client à celui de la gestion de portefeuille. De même, elles continueront leurs travaux sur la commercialisation de produits constitutifs de fonds propres prudentiels. Enfin, elles entameront un nouveau chantier : l’évaluation des pratiques commerciales et des règles de protection de la clientèle spécifiques aux populations vulnérables.

Nomination du nouveau coordonnateur du Pôle commun

A l’occasion de la conférence de presse, Édouard Fernandez-Bollo, secrétaire général de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution, et Benoît de Juvigny, secrétaire général de l’Autorité des marchés financiers, ont également annoncé la nomination de Claire Castanet, directrice des Relations avec les épargnants à l’AMF, comme nouveau coordonnateur du Pôle commun à compter du 1er juillet 2016.
Le coordonnateur étant nommé pour une durée de deux ans, alternativement parmi les collaborateurs de l’ACPR ou de l’AMF, Claire Castanet assurera cette fonction jusqu’au 30 juin 2018. Son correspondant à l’ACPR sera Olivier Fliche, directeur du Contrôle des pratiques commerciales à l’ACPR, qui était coordonnateur du Pôle commun depuis 2014. À cette occasion, les secrétaires généraux de l’ACPR et de l’AMF ont souhaité remercier Olivier Fliche pour la très grande qualité du travail accompli par les équipes des deux autorités pendant cette période.

Plus d’info sur: www.acpr.banque-france.fr www.amf-france.org