Le prêt immobilier modulable

Pour financer votre bien immobilier, les établissements de crédit mettent à votre disposition différents types de prêts. Si vous voulez d’un crédit qui soit flexible selon votre budget dans l’année, optez pour le prêt immobilier modulable.

Qu’est-ce que le prêt immobilier modulable ?

Il s’agit d’un prêt qui vous permet d’effectuer vos remboursements mensuels selon votre disponibilité financière. Le taux d’intérêt afférant à ce prêt est toujours fixe, mais le montant à rembourser tous les mois peut varier. Et cette modification peut se faire aussi bien à la hausse comme à la baisse. Il se peut également qu’à cause d’une imprévue, il vous soit impossible de payer vos mensualités. Dans ce cas, les remboursements peuvent être suspendus, mais seulement pour une période bien déterminée de 6 à 24 mois en général. A la reprise des paiements, un responsable chargé de la gestion de votre compte vous informera du prolongement de la durée initiale de votre prêt.

Les avantages du prêt immobilier modulable

Puisque ce type de prêt est très souple, il permet ainsi aux contractants de gérer leur revenu du mois suivant leur possibilité. Pour ceux qui ont la pleine capacité d’augmenter leurs mensualités, ce prêt leur permettra d’accélérer le règlement et donc de réduire le montant global du prêt. Et pour ceux qui sont souvent confrontés à des difficultés financières dans l’année, les conditions de ce prêt leur donneront la possibilité de ne verser que la somme dont ils disposent. Et le meilleur, c’est qu’en cas de grands problèmes financiers, ils peuvent ne pas payer pendant une certaine période sans être poursuivis par la justice. En fin de compte, on peut dire que c’est le seul prêt qui s’adapte facilement à vos besoins et contraintes mensuels.

Les limites du prêt immobilier modulable

Bien que le prêt immobilier modulable soit flexible, il impose tout de même des limites quant à la variation des remboursements. Bien entendu, si vous avez tendance à réduire vos mensualités, la durée de remboursement sera rallongée, d’où une augmentation globale de la somme empruntée. Chez certains établissements financiers, vous ne pouvez modifier vos montants qu’après la fin de la première année ou seulement à chaque date d’anniversaire de la contraction du prêt. L’augmentation ne peut se faire qu’à hauteur de 30% du montant initial. Et quant à la diminution, elle ne devra pas franchir le seuil de 10% du montant initial. Exceptionnellement, si votre dernier versement a été augmenté, vous aurez droit à une baisse de 30% pour le prochain.